AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Natacha Doshka, présentation (en cour)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Mafia

Natacha Doshka

Mafia

Messages : 16
Date d'inscription : 15/07/2011

Carte d'Identité
Pouvoirs (démons et cambions):
Points de Vie:
2000/2000  (2000/2000)
Objets:
MessageSujet: Natacha Doshka, présentation (en cour) Sam 16 Juil - 17:11



PRESENTATION

† Allez, FIGHT! Il faut que je les protège de tout ça! †





Général:

Nom: Doshka
Prénom: Natacha
Surnom: Nana
Âge: 29 ans

Groupe: Mafia
Métier(s): Soldat, elle dirige aussi une auberge où elle héberge des cambions.
Rang: (Pour mettre en dessous de votre avatar, entièrement personnalisable)


Carnet de Santé:

Groupe sanguin: O négatif
Allergie(s): Poil de chiens, de chats...
Problème(s) de santé: Rien, si être excentrique n'en est pas un.
Manie(s): Faire des gestes bizarres, montrer les gens du doigt, sourire en permanence, regarder les gens fixement


Descriptions:

Description physique:


Me d’écrire physiquement, c’est bien cela ? Autant vous dire tous de suite que vous n’allez pas être déçut, si vous en doutez encore alors lisaient ce qui va suivre, je pense que vous allez changer d’avis assez rapidement...

Je vais commencer par la tête, j’ai des cheveux châtain clair, que je fais couper très court, ils m’arrivent à peut près au niveau de la nuque, ce qui je le sais bien est assez court pour une femme, avec deux mèches qui tombent de chaque coté de mon visage qui est fin et de couleur très clair et une autre mèche qui tombe entre mes deux yeux sur le nez. Un peu plus bas on trouve ma bouche… Comme tous le monde j’en possède une, avec toujours un magnifique sourire, je souris tous le temps, dans n’importe quelle situation, il faut dire que pour mon métier il faut bien que je sois souriante sinon les clients risque de ne pas apprécier je le crains. Jusque là rien de bien passionnant en soit, je suis bien d’accord avec vous mais soyez patient, je ne vais pas tout vous dire dès le début tout de même. Je suppose que vous vous demandez bien pourquoi je vous ais mis en garde ? Le meilleur est à venir mesdames et messieurs…
En parlant de mes yeux je vais vous les d’écrire, en tant normale j’ai de magnifique yeux vert, ce n’est pas que je les aime effacez cette idée de vos esprit, mais ils ne vont pas avec mon style c’est pourquoi j’ai décidée de porter des lentilles de couleur que je pense on ne voit pas à tous les coins de rues, elles sont verte clair à l’extérieur et quant on va vers l'extérieur elles sont rouge. Cela aurait put être moins étrange si c’était du vert et du rouge foncé, mais non ces deux couleur sont pétantes, je vous avez prévenu, ce ne sont pas des lentilles banales mais être avec des lentilles de cette couleur me correspond mieux, je me sens à l’aise avec, bien dans ma peau.

Tout à l’heure je parlais de mon visage, comme quoi il est fin et clair, mais j’ai oublié de vous préciser une chose, sur ce dernier, voila c'est à partir de maintenant que cela devient étrange, je porte des tatouages, oui oui vous avez bien compris des tatouages ne soyez pas choqués quant on me connaît un peu mieux on oublis très rapidement qu’ils sont là. Neuf pour être précise, j’en ai trois sous chaque yeux, se sont des ronds de couleur bleu et j’en possède également trois sur le nez qui ont une forme rectangulaire cette fois-ci, il faut bien changer un peu. Oui tous va par trois chez moi, pourquoi cette forme ? En vérité je ne sais pas moi-même, j’aime bien les ronds et les rectangle tous simplement, je trouve que ça sort de l'ordinaire...
Bien entendu je ne possède pas que des tatouages sur le visage voyons, ce serrait mal me connaitre et trop simple, j’en ai un peu partout sur le corps, savoirs ou ils sont et combien ? Je ne préfère pas vous le dire, la liste serrait trop longue et pour le nombre, j’en ai tellement que je ne sais plus moi même, si vous insistez autant, je veux bien vous en dires quelques un mais pas tous… J’en ai dans le dos, plusieurs, sur les jambes ainsi que sur les bras, toujours avec des formes qui ne veulent pas forcément exprimer quelques choses, bref partout pour faire plus court. De plus je n’ai pas que des tatouages, et oui vous commencez à me croire maintenant ou vous êtes totalement convaincu ? Il n’y a pas que des tatouages que je possède partout, sur mon corps on peut également dénombrer un nombre élever, là aussi je serrais incapable de vous dire combien de piercings, j’ai arrêté de compter il y a un moment déjà, mais pour changer je les dissimule sous mes vêtements, car je sais pertinemment que cella peut choquer.

A par cela, je n’ai pas grand-chose à dire sur mon physique, je n’ai pas une poitrine exceptionnelle, je suis dans la moyenne, tous comme ma taille d’ailleurs, je mesure un mètre soixante-cinq ce qui n’est ni trop grand, ni trop petit pour une femme.
Vous voulez mon poids ? Désoler mais à cette question je ne répondrais pas, pour la seul et unique raison que cela doit faire des années que je ne me suis pas peser et je ne voudrais pas dire des choses inexacte, j’espère que vous ne m’en voudrez pas de trop... Mais ce que je peux vous dires c’est que je suis ni trop grosse ni trop mince, encore une fois je suis normale, rien de bien extraordinaire de se côté ci.

Je dois aussi d’écrire mon style vestimentaire c’est bien ça ? Vous n’allez pas être déçu non plus, je n’aime pas décevoir les gens… Je m’habille avec des vêtements colorés même très colorés ça c’est le moins que l’on puisse dire, dans la rues je ne passe pas inaperçu. Ils sont de couleur flashe, les personnes que je connais disent souvent que mes tenu ssont étranges, personnellement je ne trouve pas, mais ils ont peut être raison dans le fond… Je ne mets ni robe, ni jupe ou est l’intérêt de montrer ces jambes ? Désolé mais moi je ne le vois pas, avec des hauts qui collent au corps.
Je ne mets jamais de couleur sombre comme le noir ou encore le bleu nuit comme vous avez pu le comprendre je pense, mais plutôt du vert pétard ou autres couleurs que peu de gens osent mettre, toujours des couleurs qui ne passent pas inaperçu. Ce n’est pas que je veux me faire remarquer contrairement à ce que vous pouvez croire et je suis bien consciente que cette idée, c’est juste que c’est mon style et ci cela ne convient pas aux gens ce n’est pas grave vu que ce n’est pas eux qui les portent de toute façon.


Description mentale:



Il est assez dur de se décrire mentalement, vous ne croyez pas ? Cependant je vais faire de mon mieux, en essayant d’être la plus précise possible et ne pas vous racontez des choses fausses, quel est l’intérêt de mentir sur sa psychologie ? Car de toute façon tout finit toujours par se savoir, vous n’êtes pas d’accord ?

Je crois que vous l’avez compris à partir de ma description physique mais les piqures de rappelle sont toujours les bienvenue à mon gout c’est pourquoi même si vous l’avez certainement compris, pour commencer je suis excentrique. Pas forcément dans mes croyances, non, mais dans mes tenus vestimentaire, ma façon de m’habiller qui ne fait pas toujours l’unanimité, qui sont très colorés du vert, du rouges… et qui ne s’accordent pas toujours mais ce n’est pas grave. Je suis aussi une jeune femme que l’on qualifie d’excentrique à cause de met nombreux tatouages et piercings que je possède un peu partout sur le corps avec un nombre incroyablement élever, mais d’un autre côté c’est grâce à ces derniers que l’on me reconnaît, ils sont un peu comme ma marque de fabrique.
Je vais commencer par mes défauts, autant faire se qui fâche en premiers, de toute façon je n’ai pas d’autre choix que de vous les dires alors en premier ou en dernier le résultat et le même non ? Je ne peux pas vous dires qu’ils sont nombreux, mais j’en ai quand même un certain nombre mais comme tous le monde je pense, vous croyez qu’une personne sans défaut puisse exister ? Personnellement j’en doute mais chacun est libre de ses pensées.

Je suis bordélique, je le reconnais, je ne rangerais pas, sous aucun mais aucun prétexte même si c’est une question de vie ou de mort… Bon la je ferrais exception quand même, je n’ai pas envi que des gens meurt par ma faute, ne vous aventurez jamais dans ma chambre. Elle n’est pas grande, surtout avec le bazar monstre qui y règne, elle parait encore plus petite… Seulement la probabilité que vous vous y perdiez est très élevée. Mes vêtements, mes livres… Enfin la liste est longue, cependant on y trouve aucun détritus, juste des boules de vêtements entassés les un sur les autres, des pilles de livres qui tanguent tel des bateaux sur la mer par temps de tempêtes à chaque coup de vent dans la chambre ainsi que de multiples télécommandes jonchent sur le sol. Si seulement c’était juste ma chambre, mais non toute est comme ça avec moi, mais ma chambre est la pire pièce de la maison je dirais...
Je vais finir par le principal problème dans ma psychologie, vous pensiez que bordélique était le pire ? Ha mais non, je suis aussi paresseuse, voila d’ailleurs la raison pour laquelle au fur et à mesure que le temps passe je suis devenu bordélique. Comme je n’avais pas envie de ranger les affaires s'entassaient un peu partout dans les moindres recoins. Je ne peux pas dire que je n’aime pas travailler, ça non, surtout que j’aime se que je fais, je dirige une auberge, une très jolie auberge sans ma vanter et j’héberge de temps à autre des cambions derrière le dos de la mafia … Mais me dire que je dois me lever le matin et que je retournerais dans mon lit pour pouvoir me reposer que le soir venu, penser à cela des le matin me décourage. Mais une fois la journée commencé je n’ai pas d’autre choix que d’attendre que le temps défile et que la nuit montre le bout de son nez…

Je ne sais pas si on peut qualifier ça de défaut, mais je suis très discrète quand à mes activités, je dis juste que je suis en charge d’une auberge, seule quelques rares personnes savent que j’héberge des cambions derrière le dos de la mafia… En même temps, personne à besoin de le savoir à par les cambions eux même, Je ne préfère pas savoir se qui se passerait si la Mafia venait à découvrir mes activités secrètes.
Je suis aussi discrète sur ma vie, je n’aime pas l’étaler, je ne serais jamais une de ses personnes que l’on peut trouver sur une place publique en train de dire ce qu’elle à fait à diner ou bien encore raconter son enfance à qui veux bien l’entendre, où est l’utilité de tout ceci ? Pourquoi je raconterais ma vie, personne n’a besoin de la connaitre.

Voila, vous savez à présent quel sont mes principaux défauts, bien entendu j’ai quand même des bon côtés dans ma personnalité… Enfin je crois, j’espère même. Personne ne peut avoir que des défauts, si ?
Je dirais que je suis gentille, je n’ai pas de raisons d’être méchante d’ailleurs, pour moi la gentillesse c’est quelques chose de normale, je ne me verrais pas mon cœur remplit de méchanceté ou de haine, rien que d’y penser je suis énervée contre moi. Je n’utilise pas la violence non plus pour arriver à mes fins… Ou très rarement, je mets un point d’honneur à penser que la violence ne résout pas les problèmes, bien au contraire, mieux vaut privilégier les paroles, enfin c’est juste mon avis et tous le monde n’a pas les même pensées que moi. Gentillesse ne rime pas toujours avec politesse, je fais en sorte que les gens se sente à l’aise en ma présence, mon sourire permanent sur mes lèvres doit certainement y contribuer d’ailleurs.
Je suis une jeune fille très agréable, aux dires des personnes qui m’entourent toujours, je ne m’en rends pas compte car cella est ma nature, pour moi il est il banal que je sois ainsi. Je dois être quelqu’un d’assez facile à vivre, mis à par le faite que je sois bordélique. Je suis très soucieuse pour les autres, je me fais facilement plus de soucis pour eux que pour moi. Je n’aime pas voir quelqu’un, qui que se soit, que cette personne soit de mon entourage ou non être triste ou malheureux, on peut aussi dire que je suis protectrice… Mon activité en est le parfaite exemple à mon humble avis.
Enfin une dernière chose, j’ai plusieurs manies comme par exemple toujours regarder les gens droit dans les yeux, sauf une… Je ne sais pas pourquoi je l’ai pris, mais de toute façon quand une personne vous parles vous n’allez pas regarder les chaussettes de celle-ci. Je sais pertinemment que tous le monde n’apprécies pas, mais je suis comme ça, ils n’ont pas d’autre choix que de faire avec. Mes paroles sont souvent accompagnées de grands gestes vifs de la part de mes bras, qui partent un peu dans tous les sens, mais cela n'aide pas forcément lors de mes explications.

Je pense avoir tous dit, mais il est plutôt difficile de se d’écrire sois même surtout psychologiquement, je me décris ainsi mais sans doute que certaines personnes ne sont pas d’accord avec moi et auraient employé d’autres adjectifs. Cependant j’ai dis ce que je pensais, bien sur je n’ai pas tous dis, la liste serrais trop longue, mais ceci devrait vous suffire pour que vous arriviez mieux à me cerner.


Description de l'arme:
5 lignes minimum, uniquement pour ceux qui participent à la guerre.


Histoire:


Ma vie… Vous voulez que je vous raconte ma vie ? A quoi cela peut il bien vous intéresser et vous servir de la connaitre ? Elle n’a rien de bien passionnante vous savez, c’est même tout le contraire. Vous dires que je suis née il y a vingt neuf ans et qu’un jour je mourrais, comme toutes les personnes vivant sur cette terre ne vous suffit-il pas ? Je suppose que non, vous voulez tous savoir de A jusqu’à Z en passant par H, c’est bien ça ? Je n’aime pas raconter ma vie, tout d’abord par ce qu’elle ne vous regarde pas et dans un second temps car je suis plutôt discrète sur ce sujet, mais je crois que je n’ai pas d’autre choix que de vous la raconter alors pour vous, je ferrais une exception… Et j’espère que ce serra la dernière.

Comme je vous l’ai dit un peu plus haut, je suis née il y à maintenant vingt neuf printemps, un jour où il ne faisait pas très beau, sur ma naissance c’est tous se que je sais. Je n’ai jamais essayé d’avoir des informations complémentaire dessus non plus… Je ne sais pas si je suis née par césarienne ou par accouchement normale, qui étaient présent ? La non plus je ne peux pas vous répondre, je ne sais strictement rien et le savoir m’avancerais à quoi ? Personne va venir me voir et me demander comment je suis née, c’est une chose totalement futile. Mon enfance était plus que normale, encore ici rien à dire car il ne m'aie rien arriver, je n’ai donc aucune raison de m’étaler sur ce sujet, j’ai toujours vécu dans le même pays et la même région, je n’avais aucune envie de m’éloigner de mes racines et d’ailleurs aucune opportunité pour que je le fasse ne m’a été offerte.

Les années sont passées sans qu'il ne se passe des choses extraordinaires, ma vie était passible sans nuage à l’horizon comme la plupart des enfants, presque idyllique, j’ai toujours étais heureuse, jamais je n’ai manqué de quoi que se soit. Mon adolescence s’est aussi passée tranquillement, sans crise d’adolescence, sans problème majeur, bien sur tout n’a pas été rose mais comme pour tous le monde, il y a des jours avec et des jours sans. Puis quand j’ai eux vingt trois ans, j’ai pris une grande décision, j’ai décidé de rejoindre la mafia, je ne sais plus pourquoi, sur le coup je devais trouver ça bien ou intéressant. La guerre faisait rage depuis déjà pas mal de temps, tellement longtemps que j’ai finis par arrêter de compter, tous les jours à la radio et le soir à la télé via le journal de vingt heure. J’entendais parler de cette organisation, je savais juste qu’elle réunissait plusieurs dizaines d’hommes et de femmes, sans pour autant savoir avec précision les activités que cette dernière pratiquait, personne n’osait jamais en parler dans mon entourage. Malgré mon manque d’information, j’ai tout de même décidé de me lancer et de m’enrôler dedans, je n’avais que vingt trois ans à cet époque, depuis j’ai pris quelques années.
Une fois là bas, j’ai rencontré un paquet de personnes, toutes différentes, avec chacune un caractère bien trempé. Directement les gens m’ont apprécié, ils m’ont accepté comme j’étais, mon excentricité ne les dérangeait pas, bien au contraire certaine personnes trouvaient que cela mettait de l’ambiance. Bien sûr tous le monde n’appréciait pas, ont ne peut pas toujours faire l’unanimité et plaire à tous le monde, certaines personnes n’aimaient pas du tout mon côté excentrique, je trouvait ça un peu rassurant, être apprécié de tout le monde doit être ennuyeux à la longue… Puis les années ont défilées, sans que je vois passer le temps. Entre l’auberge et la mafia, je n’avais plus beaucoup de temps à moi. Je savais parfaitement ce qui m’attendait en devenant soldat, c’était mon choix, et même si parfois je le regrettais, je n’ai pas d’autre solution que de continuer.
Une fois dans la mafia, j’ai rencontré le boss… Enfin plutôt la boss, à mon plus grand étonnement c’était une femme, je ne pensais pas que c’était possible… Une femme diriger la mafia, une si grande organisation dirigée par une femme, jamais je n’aurai pensé cela possible, pour moi seul un homme pouvait être à sa tête. Elle dégageait un aura impressionnant, tous le monde la respectait, le brouhaha faisait place au silence sur son passage, un long silence pesant. À son regard et sa façon d’être, de marcher et de parler il ne me fut qu’un court instant pour comprendre que cette femme faisait régner l’ordre quant elle est là. Elle avait déjà tué des gens, je pense même plusieurs dizaines, peut être même des centaines… C’était la première fois de ma vie que je ne regardais pas une personne droit dans les yeux, j’avais un regard vide en direction du sol, du moins quant elle me faisait face, sinon je regardais son dos, mais même ça j’avais du mal. Cependant nous ne sommes jamais parlés, d’abord aucune occasion ne s’était présentée et puis pourquoi lui aurais-je parlé ? Je n’avais rien à dire à cette femme à part lui demander combien de personnes elle avait bien pu tuer.

Puis les années sont passées, sans qu’il ne se passe quoi que se soit, c’était plutôt paisible et mon quotidien était toujours le même. Mais un jour durant l’année de mon vingt troisième anniversaire alors que je me promenais tranquillement, je peux dire sans aucun doute que ma vie bascula. Au début je ne voyais qu’une personne, un enfant était là, à errer tout seul, un enfant abandonné sans doute… Puis en me rapprochant de lui, je pus m’apercevoir avec stupeur que dans ses bras se trouvaient, emmitouflés tant bien que mal dans un morceau de tissu un nourrisson. Je ne pouvais pas les laisser comme cela, tout seul, à attendre qu’il meurt de je ne sais qu’elle maladie, de froid ou bien encore tués.
Je les ramenais discrètement à mon auberge, sans que la mafia ne soit au courant, après plusieurs jours restés dans le mutisme le plus total et dans son coin, je préférais le laisser, s’il ne voulait pas parler, je ne pouvais pas le forcer. J’allais le voir pour lui donner à manger et à boire, le plus âgé finit par me dire son prénom et son âge. Kamui Torine, douze ans et le nourrisson qu’il avait dans ses bras n’avait que sept mois. Deux personnes si jeunes, toute seul dans les rues, c’est pourtant inadmissible quant on voit dans quelle époque nous vivons, cependant ça existe toujours, il fallait vraiment être un monstre pour les abandonner, sans vivre, sans rien…
Je décidais de les garder avec moi, il fallait bien que quelqu’un leur donne une éducation, mais un jour Kamui décida de partir, sans rien me dire, je n’ai jamais d’explications et je crains ne jamais en avoir. Je n’avais aucun droit sur cet enfant entré dans ma vie d’un jour à l’autre. Jamais je ne l’aurais laissé partir à son âge, j’avais encore tant de chose à lui apprendre et à lui faire découvrir. Il eut tout de même l’intelligence de me laisser le bébé. Je ne sais pas ce qu’il est devenu, pourtant j’aimerais tant le savoir, je sais même pas s'il est encore en vie, s'il se porte bien, rien… C’est le flou le plus total. Je ne dis pas que je voudrais qu’il revienne vivre avec nous, je voudrais juste avoir de ses nouvelles de temps en temps, je l’ai quand même caché chez mois durant plusieurs mois.

Je restais donc avec le bébé, sur lequel je ne savais rien à par son âge. Cet enfant je l’ai aimé comme si c’était moi qui l’avais mit au monde, je ne lui ai jamais caché d’où il venait, que je n’étais pas sa mère biologique. Je lui ai raconté que je ne l’avais trouvé en compagnie d’une autre personne et enfin comment je l’avais trouvé errant dans les rues avec ce jeune garçon qui le portait. A cet enfant, je lui ai donné tous ce dont il avait besoins dans la vie, à commencer par une éducation. Je lui ai apprit à lire, écrire, compter, j’ai fait de mon mieux pour le lui enseigner, je ne suis pas enseignante ni dans les meilleures classe mais j’ai tout de même réussi, je ne pouvais pas le mettre dans une école, la mafia sait tout et cela ne leur aurait pas échappé, malheureusement. Je lui ai aussi appris quelques valeurs, qui pour moi sont importantes comme la politesse et la gentillesse. Aujourd’hui encore il vit avec moi, il a désormais sept ans, malheureusement il est obligé de vivre caché. Certes ce ne doit pas être facile tous les jours, quant il sort, faire attention à tout, se méfier de tout le monde, cela doit être fatiguant à la longue, mais je pense que c’est toujours mieux que de vivre dans les rues, allant de ville en ville sans repère.

C’est aussi à mes vingt trois, que j’ai pris la lourde décision d’aider les Cambions, je pense que ces deux garçon que je venais de prendre sous mon aile m’ont aidé à faire ce choix. Ce n’est pas une chose que l’on prend à la légère, il faut penser aux conséquences que cella pourrait avoir si un jour, quelqu’un de la mafia ou une personne mal intentionné venait à le découvrit… Mais bon, mieux vaut pas penser au pire. Les Cambions, ne m’avaient jamais rien fait, alors pourquoi au lieu de les combattre, ne pas les comprendre et les aider ? Ainsi, j’ai commencé à les aider, ce n’était pas très facile de le faire derrière le dos de la mafia sans qu’ils sans aperçoivent, mais pour le moment cella à plutôt l’air de fonctionner. Elle ne se doute toujours de rien, qui pourrait imaginer, une jeune fille très souriante et agréable qui retourne sa veste du jour au lendemain ? Apparemment personne et c’est mieux comme ça, croyez moi. Quelques rares personnes le savent, elles peuvent se compter sur les doigts de mes deux mains, bien entendu moi, un informateur sans lui je me serrais fait repérer depuis bien longtemps et il m'est indispensable et bien sur les Cambions eux même, cela ne fait que peux de gens, mais si je veux pouvoir continuer je n’ai pas le choix que de le dire à personne d’autre.

Voila vous savez ma vie, enfin ce que j’ai bien voulu vous dire plutôt, je trouve que vous en savez bien assez si ce n’est trop, de toute façon il faudra que vous vous en contentiez.





Hors-Jeux:

Comment avez-vous découvert ce forum? : Grâce à un membre
Aimez-vous le design? : Oui
Votre niveau de RPG: Plus que moyen... très moyen, même faible
Autre:
Code† Validée †
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PNJ ~ So simple!

Master

PNJ ~ So simple!

Messages : 44
Date d'inscription : 21/06/2011

Carte d'Identité
Pouvoirs (démons et cambions):
Points de Vie:
2000/2000  (2000/2000)
Objets:
MessageSujet: Re: Natacha Doshka, présentation (en cour) Lun 18 Juil - 11:31

Tout ça c'est très bien! Bref, présentation validée d'office (désolé si tu as dut attendre, ou si ce n'est pas encore terminé mais comme ça en a l'air) et bon RP~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Natacha Doshka, présentation (en cour)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Initium Bellum :: 
 :: Coin des Habitants :: Présentations des Habitants :: Présentations Validées
-





Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit